On a vu : OinK de Foil Arms and Hog au Town Hall Theatre, Galway

Foil Arms and Hog, le trio comique le plus drôle d’Irlande, tourne en ce moment avec Oink, son nouveau spectacle. On a pu le voir au Town Hall Theatre à Galway en mars dernier. Gags non stop et un joli sens de l’absurde : on a grogné de… rire. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Depuis ses débuts, Foil Arms and Hog a choisi un cochon rose comme logo. Logiquement, le trio comique a intitulé son dernier spectacle, OinK (« groin ») comme le bruit émis par le porcidé. Curieusement, aucune trace de l’animal dans ce nouveau show presque aussi hilarant que DoomDah, le précédent qu’on avait pu voir à Dublin (voir ici). On refait les présentations : voici donc Sean Finegan (Foil, le blond), Conor McKenna (Arms, le grand brun) et Sean Flanagan (Hog, brun et aux cheveux bouclés), trois jeunes humoristes qui se sont rencontrés à l’université de Dublin alors qu’ils étudiaient l’architecture, l’ingénierie et la génétique. Dotés d’un sens acéré de l’observation, ils ont pris du galon depuis leur formation en 2008 et jouent désormais à guichets fermés en leur pays.

Au Town Hall Theatre à Galway, une des nombreuses étapes de leur tournée irlandaise, ils commencent en musique, une de leur marque de fabrique (Sean Finegan se débrouille à la guitare et les trois garçons assurent côté harmonies vocales), avec un medley pour les « personnes âgées ». Côté playlist, on a droit à Everybody hurts, de REM (les articulations qui grincent…), Staying Alive des Bee Gees (nul besoin d’explication), Rapper’s Delight de The Sugarhill gang dont les paroles avec Hip (hop), en référence à la hanche qui fait mal, permet un beau jeu de mots. Une entrée en matière festive et moqueuse juste ce juste ce qu’il faut : la salle est déjà hilare.

On aime également quand l’humour vire à l’absurde. Voir ce sketch où il faut trouver la cagoule parfaite, que pourrait porter un cambrioleur, et quand un gourou est censé redonner goût à la vie à des prisonniers. Le summum est atteint lorsqu’ils mélangent les auteurs de chansons très connues (« Billie Jean, des Beatles bien sûr »). La mécanique fonctionne à plein régime. Même efficacité avec cette performance complètement délirante d’un robot acteur (Sean Flanagan, tout en mimiques), préférée à celle d’un vrai comédien.

Le trio est également très fort quand il s’aventure dans le « visuel ». Tout musicien fera des cauchemars après avoir vu le traitement infligé aux bagages carrément lancés dans la soute d’un avion (le sort dramatique réservé à une guitare par exemple…). C’est à la fois flippant et drôlissime. On est moins fan de leur étude des accents britanniques (ils nous avaient déjà fait le coup des stéréotypes lors de leur précédent show). Mention spéciale en revanche au château de sable (littéralement un vrai château), irrésistible sur la vantardise.

Avec Foil Arms and Hog, l’interaction avec le public est inévitable. Règle numéro un : ne jamais se mettre au premier rang si on est timide. Trois personnes en font les frais. L’une d’elle se souviendra longtemps de cette partie de « Twister », ce jeu qui consiste à mettre les pieds et les mains sur des ronds de couleur, dans des positions acrobatiques. Les deux Sean ont compliqué l’affaire en se transformant en « gorilles », grâce à des béquilles munies de gant de boxe. Un gag purement visuel qui marche sans forcer.

Un contrôle à la frontière nord-irlandaise (avec un Sean Finegan en grande forme vocale) reste la seule touche politique d’un show parfaitement réglé. C’est dommage, car le trio a déjà prouvé qu’ils pouvaient faire de belles choses dans ce domaine notamment avec son sketch sur le Brexit (ils ont gagné en popularité grâce à celui-ci) et celui autour du jeu Risk. Espérons qu’il y en aura un peu plus dans Craicling, leur nouveau spectacle qu’il vont présenter au festival d’Edimbourg cet été. Et surprise, on devrait enfin avoir droit à un passage parisien en octobre au Paris Fringe, le festival dédié aux spectacles anglophones. En attendant, on vous encourage à découvrir un nouveau sketch tous les jeudis sur leur chaîne Youtube.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s